Découvrir le patrimoine religieux à travers l’Europe

Ici vous pouvez rechercher un monument à visiter. Vous pouvez utiliser la carte pour trouver vos destinations, ou bien utiliser les filtres afin de trouver un monument selon certains critères.

Affiner votre recherche

Église Saint-Gorgon

Église Saint-Gorgon

Cambremer, FR

L’église de Saint-Gorgon de Grandouet, Monument Historique depuis 1977, date de la fin du XIIe siècle. L’église se terminait initialement par un chevet plat auquel s’est rajoutée ultérieurement (XVIIIe siècle) une sacristie à cinq pans. On peut cependant voir les trois lancettes dans la sacristie. La nef est surmontée d’un toit en bâtière et le chœur d’un toit en croupe. L’entrée de l’édifice est constituée d’un porche ouvert en bois (fin XVe ou XVIe siècle). Une fois à l’intérieur on peut admirer le maître autel du XVIIIe siècle avec une copie d’un tableau de Van Dyck, des statues en terres cuites. On peut aussi noter la cuve baptismale octogonale, datant peut-être du XVIe siècle.

Abbaye du Val-Richer

Abbaye du Val-Richer

Saint-Ouen-le-Pin, FR

L'abbaye du Val-Richer a été fondée vers 1146 et son abbatiale a été consacrée en 1220. Peu transformée par la suite, elle a subi quelques travaux au XVIe siècle après avoir été pillée à deux reprises pendant les guerres de religion (1562-1598). L'abbé Dominique Georges (1651-1693) est considéré comme le principal restaurateur de l'abbaye. La Révolution française met fin à la vie monastique de l'abbaye en 1791. En 1836, François Guizot, alors ministre de l'Instruction publique, achète les ruines du Val-Richer et les restaure.

Église Saint-Martin

Église Saint-Martin

Glénay, FR

L'église St-Martin a été construite, au XIe siècle, à Glénay. Du fait de son emplacement stratégique, elle fut fortifiée au XIVe siècle. L'église présente un plan simple : une nef voûtée tardivement (XIXe s.) prolongée par un chœur à abside circulaire. S’y ajoutent une absidiole (sacristie), une chapelle et un clocher-beffroi. Étrangement, l'église dédiée à St Martin, ne présente pas de représentation du saint mais bien d’un de ses contemporains : St Hilaire de Poitiers.

Église Saint-Roch

Église Saint-Roch

Montreuil-en-Auge, FR

D’abord placée sous le patronage de Marie-Madeleine puis de Notre-Dame, l’église passa sous celui de saint Roch, saint thaumaturge invoqué contre la peste au XIVe siècle. En 1683, le registre paroissial indique un « autel de S. Roch contre la muraille du midy », où il se trouve encore. Montreuil-en-Auge devint un lieu de pèlerinage pour obtenir la préservation ou la guérison de maladies contagieuses. En 1776 il fallut réparer le clocher ; les délibérations municipales mentionnent d’autres travaux en 1877, en 1894 et en 1921. Une campagne de restauration a été menée en 1950-1951. La création des vitraux en 1909, réalisée par l’atelier Mazuet de Bayeux fut financée par des paroissiens : ils représentent, entre autres, saint Roch.

Église Saint-Georges

Église Saint-Georges

Hotot-en-Auge, FR

L'église fut construite aux XIIe et XVe siècles, le chœur est roman. Le clocher date de 1534. Les fonts baptismaux en pierre sont du XVIIe siècle. Le remarquable clocher est une tour polygonale qui s'élève sur trois niveaux et surmontée d'un dôme. La façade principale est un mur pignon plat percé d'une large rosace au niveau supérieur. À l’intérieur, la nef a trois travées encadrées de quatre contreforts et trois baies en arc brisé à remplages côté sud de l'édifice. Le chœur a deux travées, il est ajouré de deux baies allongées en plein cintre et d'une porte en plein cintre également sur la travée la plus à l'ouest. Le chevet est ajouré de trois fines baies en plein cintre surmontées d'une rosace.

Église Saint-Martin

Église Saint-Martin

La Roque-Baignard, FR

L'église Saint-Martin de La Roque-Baignard a été édifiée initialement à l'époque romane, elle a été largement remaniée XVIe siècle et au XVIIe siècle. Les décors et le mobilier intérieur date du XVIIIe siècle. La façade occidentale à mur pignon est pourvue d'une entrée cintrée. Deux contreforts épaulent la façade. Le contrefort droit est de taille plus importante. Une horloge est placée au niveau de la toiture. Le mur gouttereau sud est soutenu par quatre contreforts pour la nef. En outre, un bâtiment petit mais haut jouxte ce mur vers la façade occidentale, et une petite baie ajoure ce bâtiment atypique à son côté sud. Enfin, le clocher est de base carrée et quatre lucarnes sont présentes sur sa toiture.

Église Saint-Jean-Baptiste

Église Saint-Jean-Baptiste

Manerbe, FR

La commune de Manerbe et son église Saint-Jean-Baptiste existaient déjà avant l'an mil. Cette dernière est reconstruite en 1513 lors de la fondation de la Confrérie des Chantons. Le portail est du XVIIe siècle. Il a été réalisé pour l'abbaye du Val Richer puis a été installé au XVIIIe siècle à Manerbe. Avant la Révolution, le patronage appartenait au seigneur des lieux. La façade principale est un mur pignon coupé dans sa partie nord par une tour-clocher. Le portail est encadré d’un arc surbaissé. Le large pignon est orné d’un oculus et surmonté d’une croix de faîtage. Un contrefort soutient l’extrémité sud du mur. La tour-clocher s’élève sur trois niveaux soutenus à leurs angles par des contreforts.

Église Saint-Martin

Église Saint-Martin

Repentigny, FR

Église datant pour une grande partie du XIIIe siècle. La façade occidentale est un mur pignon percé par un portail rectangulaire. Le mur est encadré par deux contreforts et est surmonté d’une croix. Le mur gouttereau sud longe tout d’abord la nef, percée par deux baies. Puis le chœur, ouvert également par deux baies, en plein cintre. Celui-ci est légèrement plus bas que la nef et se finit par un chevet plat qui est un mur pignon ne possédant aucune ouverture. Le mur nord est éclairé d’une unique baie au niveau de la nef. Le chœur et la nef sont couverts par un toit en bâtière. Un clocher de type Fry repose sur la nef.

Église Saint-Germain

Église Saint-Germain

Auvillars, FR

Le chœur remonte au XIIe siècle. Le mur septentrional a été élevé au XVIe siècle, ainsi qu'une chapelle entre le chœur et la nef. D'autres éléments de la nef ont été modifiés à cette époque, ainsi que la construction du portail occidental. Un grand if cache la façade d’entrée en pignon constituée de deux niveaux. Elle est percée d’un portail en plein-cintre épaulé par des contreforts et surmonté par une baie. La tour-clocher couronne le faîtage à l’extrémité occidentale de la nef. De section carrée, il est percé de baies munies d’abats-sons et surmonté d’une flèche en pavillon.

Église Saint-Pierre

Église Saint-Pierre

Le Fournet, FR

La partie la plus ancienne de l'église date du XIe siècle. Il semble rester deux fenêtres romanes aujourd'hui. L'édifice est remanié aux XVIIe et XVIIIe siècles. Au nord deux contreforts délimitent la partie occidentale et la partie orientale alors qu’ils ne sont présents que sur la partie orientale au sud. Les murs sont percés de baies rectangulaires, quatre pour le sud et au moins deux au nord. Une porte permet un accès vers l’extérieur dans la partie orientale sud. L’annexe est ouverte par deux baies rectangulaires. L’ensemble de la nef est couvert par une toiture en double pan. Une toiture à cinq pans couvre l’annexe. Un clocher de base carré est posé en tabouret sur le faîtage à proximité de la façade. Sa flèche est hexagonale.

Inspirez-vous!

Religiana: c’est quoi?

Religiana est un projet développé par Future for Religious Heritage et qui offre un catalogue de monuments inspirants et magnifiques, permettant la découverte de l’histoire de l’Europe aujourd’hui !